Imprimer Envoyer a un ami

Les Centres Sociaux & la carte « Sortir ! »

Le 28 mars 2018Une longue histoire de coopération !

En 2020, nous fêterons les 10 ans de la création de la carte « Sortir ! » Tout cela n’est pas tombé
du ciel. C’est le fruit de longues années de partenariat et d’invention mises en commun pour permettre aux habitants des quartiers de participer aux évènements culturels de la ville et plus encore de pouvoir pratiquer une activité malgré les nombreux freins.

Dans un premier temps, ce fut le chèque culture qui a permis dans les années 1990 a des habitants de Maurepas de pouvoir assister aux spectacles des tombées de la Nuit, puis le CDAS du centre-ville avec les grands acteurs culturels de la ville a étendu l’action, l’APRAS accompagnait déjà celle-ci. Le succès grandissant et les demandes se faisant de plus en plus nombreuses, la Mission Contrat de Ville de la Ville de Rennes et l’APRAS mirent en place le « Passeport Loisirs Culture ». Les Centres Sociaux  étaient au cœur du dispositif tant sur les questions d’information, d’accueil d’accompagnement mais aussi d’instruction des demandes. Encore plus de monde, mais aussi des difficultés, tant pour les utilisateurs que pour la gestion, nous ont obligés à repenser le dispositif. Un travail intense s’est déroulé durant plus d’une année en 2008 où tous les partenaires se sont engagés pour aboutir  au dispositif « Sortir ! ».
Encore une fois l’APRAS et en particulier Brigitte Valet la coordinatrice du dispositif ont été au centre de cette mobilisation.

Dans notre projet associatif, nous affirmons « La culture, un droit pour tous » nous ajoutons même, « la culture : un besoin fondamental ». Nous affirmons également, « la culture : un révélateur decompétence ». Tout en précisant que la culture contribue au bien-être parce qu’elle nourrit l’esprit et ouvre aux autres. Enfin nous partageons la citation du grand auteur allemand Berthold Brecht qui dit«  tous les arts contribuent au plus grand des arts : l’art de vivre ensemble ». Cette prise de position nous engage et nous oblige à la revisiter régulièrement pour vérifier que le poids des habitudes  et de tous nos engagements multiples ne nous éloigne pas trop de cet objectif fondamental.

Au fil des années, la carte « Sortir ! » s’est révélée comme un superbe outil pour permettre au plus grand nombre, et en particulier les habitants de nos quartiers, à pouvoir participer à la vie de notre Cité !

En 2017, dans le cadre de nos sorties (spectacles, loisirs) et  nos sorties d’é té organisées en particulier pour ceux qui ne partent pas en vacances,  1500 personnes ont bénéficiées du dispositif « Sortir ! » Ce n’est pas rien .Tout cela se fait, au risque de nous répéter, par qu’il y a cette alchimie qui se produit entre les trois principesfondamentaux du dispositif : « accompagnement, médiation, tarif préférentiel ».

En 2016, il y avait 31 communes de la Métropole rennaise qui étaient dans le dispositif, 33 000
personnes étaient inscrites, mais seulement 26 000 l’utilisaient ! Donc 7000 personnes avaient la carte sans l’utiliser, et donc surement beaucoup d’habitants de nos Centres et plus largement de nos quartiers !

Profitons de ce moment pour nous poser la question et de voir ensemble comment nous pourrions être des « ambassadeurs » de la carte « Sortir ! ». Comment dans nos activités, dans notre voisinage, nous restons vigilants pour que des personnes ne passent pas à côté de cet outil qui nous permet de faire vivre concrètement l’article 27 de la déclaration universelle des droits de l’Homme «  toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer aux progrès scientifiques et aux bienfaits qui en résultent ».

Le Directeur de l’APRAS, Philippe Le Saux et Brigitte Valet organisent régulièrement des réunions de travail pour justement vérifier que les objectifs du dispositif soient bien respectés. Mais aussi de consulter les utilisateurs pour toujours améliorer ce bel outil de justice sociale. Je rappelle que les premiers financeurs du dispositif sont les utilisateurs. Comme le dit une personne dans le film article 27 « je me sens bien dans le dispositif car JE PARTICIPE ». Il faut que nous nous engagions plus fortement, pour que la parole des habitants, leur pouvoir d’agir reste présent, car parfois hélas avec le temps les bons projets et les bonnes idées perdent leur âme faute de vigilance.

Le mardi 29 mai au matin seront organisées les Rencontres annuelles Sortir !Il faut que nous mobilisions les utilisateurs afin qu’ils participent et expriment leur point de vue ! Avec Yves Marie nous proposerons au Groupe de Travail Médiation Culturelle de se réunir afin de préparer cette rencontre. La culture au cœur de notre projet associatif en ces temps où le tout numérique envahit nos vies doit rester notre grande priorité.

Jean-Luc Masson, Co-Président de l’ARCS.