Imprimer Envoyer a un ami

L'origine des Centres Sociaux :

Les Centres Sociaux se sont créés de façon concomitante en Angleterre et aux Etats-Unis, dans les années 1870. Sous l'impulsion de Jane ADDAMS, prix Nobel de la paix en 1931, les « Settlements Houses » se sont développés très vite, en particulier, aux Etats Unis. En Angleterre, leurs rôles étaient de donner des cours pour les ouvriers dans les faubourgs Londoniens tandis qu'aux Etats-Unis les Settlements se développaient surtout dans le milieu des migrants avec l'éclosion de grandes villes comme Chicago, New York… Dans les années 1900 on assiste à la naissance des « Maisons Sociales » à Paris. Si la filiation entre les Settlements Français, Anglais et Américains est évidente chaque branche a très vite évolué avec des caractéristiques propres.

En 1922, en France, la fédération des Centres sociaux est créée mais il faudra attendre l'après guerre et la création des grands ensembles pour voir se développer des équipements collectifs. Durant cette période on assiste à une adaptation de la formule des Settlements aux logiques françaises avec une affirmation assez forte de leur rôle dans le domaine de l'éducation, du social et de la famille. L'histoire des Centres Sociaux pendant cette période est intiment liée à l'émergence des « banlieues » et à la structuration des politiques familiales des C.A.F.

Une grande phase du développement des Centres Sociaux se situe dans les années 1960 avec la reconnaissance des pouvoirs publics et l'expansion des locaux à vocation collective. En 1961, le ministère de la Santé Publique et de la Population sort la première Circulaire relative aux Centres Sociaux. En 1964, on compte 350 Centres Sociaux en France pour passer au début des années 70 à plus de 1000 Centres. Dans les années 1969, les premiers cycles de formation de Directeurs des Centres Sociaux sont établis avec la CAF.

La période de crise des années 80 et 90 va contribuer à asseoir les Centres Sociaux comme des interlocuteurs privilégiés de la mise en œuvre des politiques sociales en France en particulier avec la création des quartiers prioritaires (DSQ, ZEP…) et les plans successifs de lutte contre le chômage, pour l'insertion sociale…. En 1994 on compte environ 1500 Centres Sociaux agréés par la C.A.F

A la fin des années 95 et 98 deux circulaires, qui font encore références, serviront de base à la définition des missions des Centres Sociaux tels qu'ils sont encore aujourd'hui.

La petite histoire de l'association :

Les Centres Sociaux sont présents à Rennes depuis l'après guerre, le premier Centre datant de 1946. Depuis l'origine, ils sont gérés, en accord avec la Ville de Rennes, par la Caisse d'Allocations Familiales. Dans les années 1970 on a assisté à l'éclosion des Centres Sociaux.

En 2000, neuf Centres Sociaux bénéficient de l'agrément « CAF » à Rennes.


Cette organisation est confrontée à des contraintes de plusieurs ordres :

  • Des moyens financiers sur fonds propres qui ne permettent plus de faire vivre les projets sociaux dans de bonnes conditions.
  • Une gestion institutionnelle du personnel qui manque de souplesse.
  • Un auto agrément pour un droit aux prestations de services de la CAF.
  • Les évolutions des orientations de la CNAF qui demande aux Caf qui gèrent des Centres Sociaux d'examiner l'opportunité d'une sortie de la gestion directe au profit d'autres partenaires afin de favoriser, notamment, l'implication des habitants.

En 2001, la ville de Rennes et la Caf commandent un audit au cabinet « PASSION » destiné à proposer des scénarios d'évolutions pour les Centres Sociaux de Rennes.

En 2002, On passe de 9 à 6 Centres Sociaux sur Rennes, avec le maintien du personnel et donc le renforcement des six Centres qui restent en place.

Parallèlement à de cette évolution les élus rennais, avec le concours de l'APRAS, conduisent une réflexion interne sur l'articulation entre les équipements conventionnés classiques (MJC, Maisons de Quartier...) et les Centres Sociaux. L'APRAS est historiquement le lieu de rencontre, de mise en réseau de la Ville de Rennes et de la CAF pour tout ce qui concerne les Centres Sociaux. Ces échanges ont permis aux deux financeurs, d'aboutir à un projet politique partagé pour l'Association Rennaise des Centres Sociaux et d'organiser le transfert en gestion associative des Centres Sociaux en collaboration avec les professionnels des Centres.

La Caisse d'Allocations Familiales met également en place un groupe de réflexion et de négociation interne pour piloter le passage en gestion associative. Ainsi des formations destinées aux bénévoles et aux professionnels des Centres Sociaux sont proposées pour favoriser le passage à une gestion associative. Les formations sont organisées avec la Fédération des Centres Sociaux de Bretagne.


Elles s'articulent autour de 7 modules :

  • la loi 1901
  • les Centres Sociaux
  • Etre actif en réunion
  • Ensemble s'approprier le projet
  • Rôle des administrateurs
  • Comprendre le budget Centre Social
  • Relations professionnels et bénévoles.


En juin 2003, l'A.R.C.S (Association Rennaise des Centres Sociaux) est créée. Le 1er octobre 2003 : prise de fonction du Directeur et reprise de la gestion des C.L.S.H. (gérés précédemment par les Francas). Le 1er Janvier 2004 la gestion des Centres Sociaux Rennais est effective.

 

ARCS
216 rue de Châtillon - BP 20313 - 35 RENNES
Tél: 02.99.51.44.39 - Fax: 02.99.32.49.87

arcs@assoarcs.com

Horaires :
Ouvert du lundi au vendredi matin de 9h à 12h
00 et de 14h à 17h30
Vendredi après-midi de 14h à 17h
Fermé les Mardis et Jeudis matin

Plan d'accès

 

Statuts de l'Association Rennaise des Centres Sociaux

Règlement Intérieur ARCS